the-flash-render

Synopsis : Barry Allen est un jeune scientifique travaillant pour la police de Central City. Lorsqu'il avait 12 ans, il a été témoin du meurtre de sa mère par une entité mystérieuse. Son père, ayant été accusé de ce meurtre, Barry cherche par tous les moyens à le faire innocenter. Quelques années plus tard, Barry est frappé par l'explosion d'un accélérateur de particules dans les laboratoires du Docteur Harrison Wells. Il va alors sombrer dans le coma pendant neuf mois. À son réveil, il découvre qu'il peut courir à une vitesse surhumaine et se guérir de façon accélérée, mais aussi qu'il n'est pas le seul méta-humain à avoir obtenu des pouvoirs.

A noter que The Flash est une série dérivée d'Arrow. Avant même le pilote de The Flash, Barry avait déjà réussit à séduire les téléspectateur lors de son apparition dans les épisodes 8 et 9 de la saison 2 de sa série mère. Depuis son lancement sur la CW, c'est devenue la série phare de la chaine dépassant même "The Vampire Diaries" (dont la popularité ne reflète pas la qualité de l'œuvre). Ce succès a également permis de renforcer la position de la série "Arrow".

the flash-web

Tout d'abord ce qui explique ce succès, c'est surtout la bonne humeur dégagée par la série. En effet chaque épisode apporte son lot d'ondes positives et d'humour. Il est donc évident que dans le contexte actuel de crise, un peu de bonne humeur et d'ondes positives font du bien. Contrairement à un Superman un peu névrosé ou un Arrow sombre, Barry est un personnage lumineux qui transcende les autres ainsi que les téléspectateurs. Ainsi, on peut voir qu'il est absolument ravi d'avoir ses nouveaux pouvoirs et qu'il veut les utiliser pour faire le bien et sauver le plus de gens possible. Par ailleurs, à l'inverse de la plupart des super héros, en général, la priorité de Barry/Flash n'est pas d'attraper les "méchants", mais bien d'épargner le plus de vies possibles. C'est ainsi que l'on voit le héro littéralement "s'éclater" à sauver les gens et à rendre service aux autres. Pour lui ce n'est pas un devoir mais simplement quelque chose de normal.

De plus le personnage de Barry Allen est doté d'une grande sensibilité comme on peut le voir dès le premier épisode lorsqu'il dit à son père, prisonnier, à quel point il est fier d'être son fils et que c'est pour cela qu'il a toujours refusé de changer son nom de famille. A noter qu'il est très rare pour un protagoniste "mâle" de pleurer à l'écran et ce, dès le pilote. Il est donc très facile de s'identifier à ce super héro profondément humain et sympathique. En cela, la série est très innovante.

the-Flash-140808-05-700x465

Toutefois la série possède également ses petits moments de noirceur, nécessaires à son bon développement notamment lorsque Barry fait le (parfois douloureux) apprentissage de ses pouvoirs et de sa condition de héros. C'est à la fois une série fantastique (car on y traque des méta-humains) et une série légère grâce à l'humour et à la gentille arrogance de son personnage. C'est un peu ce qui différencie The Flash de sa série mère, Arrow où le ton est beaucoup plus adulte et où les méchants sont des humains à part entière.

flash arrow

La série présente une galerie de personnages secondaires qui se développe au fur et à mesure que la série avance. En effet le duo Cisco-Caitlin, qui avait toute ses chance d'être caricatural, ou Eddie, personnage plutôt insignifiant au début, ont gagnés en épaisseur au fil des intrigues. Il en va de même pour Joe, le père adoptif de Barry et de l'intrigant Harrison Wells dont on apprend les secrets dans presque chaque épisode. C'est sans doute le personnage d'Iris, la meilleure amie du héro, qui connait un développement très superficiel à tel point qu'il est difficile de s'attacher à elle ce qui est vraiment dommage car il y a surement plus à découvrir sur elle et sur sa relation avec Barry (dont les moments ensemble sont toujours très sympathique à voir). Hormis ce petit soucis, le développement des seconds rôles est plutôt réussi. Chacun apporte à sa manière un peu de fraîcheur et de bonne humeur comme Cisco ou encore Joe.  Ils apportent tous un peu d'aide à Barry. De plus la notion d'équipe est prépondérante. En effet, il est clair dès le début que Barry tout seul ne peut pas tout résoudre. C'est grâce à son équipe qu'il parvient à sauver le plus de gens possible.

the-flash-power-outage-05

A noter également que la relation unissant Barry à son père adoptif, Joe, est très touchante et est l'un des points fort de la série. Joe réussit à combler le vide laissé par l'emprisonnement d'Henry, le père de Barry, sans pour autant lui prendre toute sa place. Ainsi Barry n'oublie jamais qui est son  vrai père même s'il aime Joe comme s'il l'était ce que l'on peut voir lorsque Barry l'appelle "papa" ou encore quand Joe l'appelle "fils".

flash barry et joe

Enfin, de nombreux guest viennent ponctuer la série comme Wentworth Miller ou encore Victor Garber.

Pour conclure, The Flash est sans hésiter une des meilleures découverte de la saison 2014-2015 tant au niveau de l'atmosphère que des personnages. Elle a su parfaitement se différencier de sa série mère tout en restant liée avec. A améliorer sans doute, dans la deuxième saison, un peu plus le développement de certaines intrigues, parfois un peu rapides, et du personnage d'Iris. Bon démarrage pour cette série qui est très prometteuse pour la suite.

the-flash

Signée FriendsWatson