joséphine affiche

Le film commence là où s'était arrêté le premier opus : Joséphine et Gilles s'embrassant sous la pluie. Deux années ont passé et nos deux tourtereaux forment toujours un aussi joli couple. Toutefois, tout dégénère lorsque Joséphine découvre qu'elle est enceinte. Notre héroïne est prise de panique tandis que son compagnon est ravie de devenir père. Cela s'accentue encore plus lorsqu'elle doit l'annoncer à ses parents, fervents catholiques. S'ajoutent à cela les rendez-vous avec  le gynécologue, la  laborieuse recherche d’emploi pour la jeune femme au chômage depuis deux ans ainsi que les questions sur sa grossesse comme la peur de déféquer en pleine accouchement, celle de ne pas aimer son enfant, l'angoisse des lessives, la crainte de la mort du couple. Bref, plein de tracas pour la future jeune maman, encore bien loin d'être une adulte responsable.

joséphine test

Le film pose ici un regard assez honnête sur le métier de parent ainsi que sur l'état actuel des relations de couple. La parentalité n'est pas présentée comme quelque chose de glamour où tout est simple et beau. Il faut dire que l'on a tendance à nous montrer la maternité comme quelque chose de merveilleux alors que tout est loin d'être rose dans les faits. En effet, comme beaucoup d'autres femmes, Joséphine a peur de grossir, d'accoucher  mais aussi de se faire exploser le vagin. Pour rendre le film plus crédible, la réalisatrice s'est inspiré des témoignages de son entourage.

JOSPHINE-SARRONDIT-Bande-Annonce-2016

Quant au compagnon de Joséphine, il est montré comme un jeune homme fou amoureux, calme, mature et posé qui fait toujours tout pour combler les moindres désirs de Joséphine quitte à s'écraser. Il est sincèrement très heureux de devenir  père mais finit par péter les plombs devant les réactions irrationnelles de sa chérie. Ce film parvient à nous montrer à quel point il est parfois difficile pour les futurs papas de se positionner pendant la grossesse car on leur demande à la fois d'être attentionné et attentif mais en même temps d'être un peu macho car sinon ce n’est pas sexy. Tout au long du film, Gilles apprend à s’affirmer face à sa compagne de plus en plus "attachiantes". Ainsi, cette grossesse permet de rééquilibrer les rapports entre les deux personnages.

josephine-s-arrondit-photo3

Malgré son réalisme, "Joséphine s'arrondit" reste avant tout une comédie où les situations sont parfois poussées à l'exagération, ce qui en fait un bon divertissement. Les gags s'enchaînent et  le film peut aussi compter sur une palette de personnages tous assez bien mis en valeur et qui ne sont pas là pour servir la soupe à Joséphine. Que ce soit Sophie, l'amie de l'héroïne, fuyant toute relation amoureuse ou encore la mère ultra catho de Joséphine ( incarnée par la magnifique Josiane Balasko qui est également la mère de la réalisatrice dans la vraie vie). Marilou Berry est absolument parfaite en Joséphine. Elle nous la rend complètement "attachiante". Elle endosse parfaitement les deux casquettes de comédienne et de réalisatrice ce qui est loin d'être facile. Le film est bien rythmé, dynamique et certains plans sont parfois très bien travaillés ce qui s'ajoutent à l'humour omniprésent du film. Les autres acteurs sont aussi excellents. En particulier, Mehdi Nebbou, qui incarne le personnage de Gilles, est toujours très juste dans son interprétation ou Sarah Suco, interprétant Sophie.

josephine-s-arrondit-990x0-2

En conclusion, "Joséphine s'arrondit" est un bon divertissement familial, frais et moderne qui fait plaisir à voir. Par ailleurs, il réussit l'exploit difficile  d'être bien meilleur que le premier opus qui était plutôt moyen malgré la présence de très bon acteurs. 8/10 est la note de ce film.

Signée FriendsWatson

joséphine déprime